European Commission, Directorate General XII 
Science, Research and Development  
Cooperation with Third Countries and International Organisations Scientific and Technological Cooperation with developing Countries  
Contract No: ERB IC18-CT98-0270 
 
 MECO PROJECT
 BASES FOR THE INTEGRATED SUSTAINABLE MANAGEMENT OF MEDITERRANEAN
SENSISTIVE COASTAL ECOSYSTEM
Bases pour un aménagement intégré durable d'écosystèmes côtiers méditerranéens sensibles
 
Fondement 

Contrôlés de façon physique, les plages sableuses sont des milieux habités par une faune spécifique et qui trouvent dans un état d'équilibre dynamique. La pollution et l'exploitation de ces milieux destinée aux loisirs de l'homme menacent ces écosystèmes bien que le tourisme côtier contribue de façon prépondérante dans l'économie de plusieurs pays. La politique européenne récente pour la promotion des loisirs a rencontré un succès mesuré dans l'amélioration de la qualité de l'eau dans les régions côtières où le tourisme est important mais la conservation de l'habitat des plages sableuses paraît être un facteur secondaire. La ligne de rivage est spécialement menacée ce qui exige la mise en place de "guidelines" afin de mettre en place une politique d'aménagement et de gestion ; Celle-ci doit être basée sur un audit environnemental des différentes plages sableuses couvrant une aire géographique assez large. 

Objectif 

Le projet est focalisé sur les environnements sableux côtiers et les zones adjacentes qui leur sont associées dans la région méditerranéenne. L'objectif général du projet découle d'une stratégie d'aménagement et de gestion pour l'utilisation et le développement durables des zones côtières de la mer Méditerranée et pour le développement de "guidelines" pour la gestion des plages de sable et leurs environs immédiats en vue de maintenir la biodiversité et l'utilisation non destructive des sables littoraux. 

Approche 

1. La caractérisation des sites en termes de géographie, écologie et utilisation actuelle et potentielle par une équipe multidisciplinaire de chercheurs. 
2. L'établissement de bases de données pour de futurs suivis de l'environnement et qui seront utilisés par les scientifiques et par les agences d'aménagement 
3. L'identification d'indicateurs biologiques potentiels à différentes échelles (par exemple : niveau moléculaire, niveau population, ensemble de l'écosystème). Dans ce contexte, la biodiversité sera établie en identifiant les espèces les plus importantes, les populations et les biocúnoses qui présentent un intérêt international, national et local en prenant en compte l'endémisme. Les espèces-clés doivent être sélectionnées en tenant compte de divers critères incluant leur disponibilité, leur identification facile, leur contribution à la communauté et leur utilisation en tant que biomarqueurs. 
4. Le développement de biomarqueurs de la qualité de l'environnement en utilisant des espèces-clés identifiées auparavant. Ces biomarqueurs proposés pour détecter assez tôt l'impact de l'activité humaine sur la biodiversité. 
5. Le développement dans les différents sites de modèles descriptifs qui s'intègrent dans une approche écosystémique. 
6. L'analyse des paramètres socio-économiques de la région étudiée avec une attention particulière sur le tourisme en comparant les projets de développement durable prévus dans une région donnée par rapport à d'autres régions semblables du bassin méditerranéen. 
7. Le développement de la production de stratégies de gestion par la mise en valeur et une meilleure utilisation des ressources dans les régions de l'étude 

Durée du projet : 36 mois 
Début du projet : 1er novembre 1998